Du rififi pour le Wifi à Paris

Le maire de Paris s'adresse à la direction d'ALCATEL - LUCENT

Publié le 08 mars 2007

Le maire de Paris a adressé aujourd’hui à la directrice générale d’ALCATEL – LUCENT une lettre par laquelle il lui fait part de son intention de réunir très prochainement le comité de vigilance pour l'emploi de la Ville de Paris sur la situation de l'emploi à Alcatel-Lucent dans la Capitale.

Par ailleurs, en réponse à la demande formulée par quelques élus parisiens d’une suspension du marché passé par la Municipalité avec cette entreprise pour la création et l’exploitation d’un système Wi-Fi gratuit dans les équipements municipaux, la Ville rappelle qu’une telle suspension serait impossible à mettre en œuvre : il n’existe en effet aucune possibilité juridique de suspendre un marché une fois que celui-ci a été notifié à l’entreprise, ce qui est le cas en l’espèce, conformément à la décision prise à l’unanimité lors du dernier Conseil de Paris.

De même, la résiliation – et non pas la suspension - du contrat serait inenvisageable dans la mesure où, en se fondant sur des motifs étrangers à la capacité de l’entreprise à répondre à ses obligations contractuelles, elle exposerait la Ville à lui verser de lourdes indemnités et retarderait d’un an la mise en œuvre de ce nouveau service très attendu par les Parisiens, sans d’ailleurs avoir le moindre effet direct sur la mise en œuvre du plan social envisagé par Alcatel.


Veille



Veille et Intelligence Marketing : pratiquer la veille stratégique et l'intelligence économique


FERMER