Steve Jobs : Du visionnaire de génie au dernier clic


Un nouveau bouquin sur la saga du Gourou d'Apple signé Stéphane Ribes
Steve Jobs : Du visionnaire de génie au dernier clic

Les grands hommes, ceux qui laissent dans l'histoire une trace de feu, sont souvent nés d'une déchirure de l'enfance. L'abandon de ses parents biologiques a certes marqué au fer rouge la personnalité ambiguë de Steve Jobs, mais ce fut aussi sa première chance. Cette absence de repères l'incitera toute sa vie à poser des jalons. Et quels jalons !

Transplanté dans la Silicon Valley, en pleine ébullition technologique, Steve en fait son terrain de jeu. Son arène. C'est dans ce lieu mythique qu'il puise les rudiments de son art : auprès de Paul, son père adoptif, qui lui apprend les rudiments d'électronique mais aussi des voisins, branchés informatique, qui le confirment dans ses choix. C'est aussi là où il rencontre «Woz», ce bidouilleur génial avec lequel il fondera Apple.

Steve Jobs ne crée pas... il habille, il améliore ce qui était encore à l'état d'ébauche et en fait une success story renversante. Son génie de visionnaire se résume tout entier dans cette projection. Il transforme l'utile en indispensable. L'élitisme en universel.

Revers de la médaille, ses fêlures d'enfance ont divisé la personnalité de Jobs. Charismatique aux réactions totalement imprévisibles : passant du rire aux larmes sans transition, de la gentillesse à l'indifférence avec ses proches, de la complicité à de terribles accès colère avec ses collaborateurs : il n'a pas de mode d'emploi. Fou furieux pour certains, bipolaire pour d'autres, il se qualifie lui-même de sale c... et va même jusqu'à décerner un prix à ceux qui ont eu l'audace de le contredire. Moralité, il se fait virer de l'entreprise qu'il a créée et où il fera un retour triomphal dix ans plus tard.

En attendant sa revanche, Steve Jobs profite de cette éviction pour renouer avec sa famille naturelle. Créer une autre société. Rebondir en achetant des studios de cinéma. S'acoquiner avec Disney.

Son retour chez Apple marque l'apogée de ce destin exceptionnel. Pourtant, malgré une lutte, féroce mais désordonnée, le crabe aura le dernier mot.

Gageons, toutefois, que ce dernier clic n'est que le premier clap d'un nouveau départ. Steve Jobs a un autre défi à relever. En effet, si la transcommunication n'en est encore qu'à ses balbutiements, lui seul est capable de mettre au point, demain, l'appareil futuriste qui nous permettra de recevoir ses messages... en direct de l'au-delà.

L'auteur, Stéphane Ribes, journaliste à Opera Mundi, a rencontré Steve Jobs à Paris. Il était alors rédacteur en chef de deux revues du groupe Disney. Ils se sont liés d'amitié et c'est après son éviction d'Apple que Steve Jobs a fait appel à lui pour participer en tant que scénariste, au script des films réalisés par Pixar.

Et bientôt un film sur la vie de Steve Jobs:


Officialisé le 1er avril dernier, on en sait désormais plus sur le premier film qui retracera la vie de Steve Jobs. Le producteur du film, Mark Hulme, a révélé de nouvelles informations dans une interview au site américain Neowin.

Le film va vraisemblablement s'appeler Steve Jobs : Get Inspired. Il sera réalisé par Joshua Michael Stern, à qui l'on doit le film Swing Vote (avec Kevin Costner et Dennis Hopper).

Le biopic mettra également en scène les proches de Steve Jobs, comme le cofondateur d'Apple Steve Wozniak ou encore l'ancien patron de la marque à la pomme John Sculley.

Le tournage du film devrait débuter en mai pour une sortie dans les salles cet automne.

De son côté Sony projette également d'adapter la vie de Steve Jobs au cinéma.

Infos pratiques :

Auteur : Stéphane Ribes

Editeur : Collection Privée

Date sortie : 24 Mai 2012

En savoir plus Publié le 07 mai 2012
RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !



Librairie

Librairie

Livre et ouvrage sur les marque et le e-branding

Rechercher sur australis

FERMER